Blog

RH : Repérez les signaux faibles !
A la Une, Conseil RH

RH : Repérez les signaux faibles !

Organisé en décembre dernier, par le cabinet conseil spécialisé dans les ressources humaines Corinne Cabanes & Associés et la Gazette du Midi, un Expresso RH a permis à ses participants de décrypter les « signaux faibles » des collaborateurs. Retour sur cette rencontre instructive…

Les signaux faibles… Quezaco ? Tous ces petits indices qui peuvent permettre à un manager, un dirigeant ou un professionnel des ressources humaines, de détecter qu’un collaborateur est sur le départ. Un vrai « sujet ». Le sujet choisi par le cabinet conseil spécialisé dans les ressources humaines Corinne Cabanes & Associés pour son Expresso RH de décembre dernier.

Si le recrutement est devenu complexe, la fidélisation des salariés l’est certes tout autant. « Peu de personnes sont indéboulonnables. Si on leur fait la bonne proposition de salaire, dans la bonne entreprise, avec la bonne mission ou le bon lieu, tous les collaborateurs sont susceptibles d’être mobiles », a ainsi rappelé Adeline Lebon, la responsable du Pôle recrutement du cabinet. Le marché est en effet favorable à la mobilité, et ce, d’autant qu’il est plus perceptible. « Les salariés ont aujourd’hui une vision complète du marché de l’emploi grâce aux outils Internet comme Glassdoor. » L’émergence de nouvelles formes de travail contribue également au phénomène : frelance, micro-entreprise, portage salarial… attirent les actifs.

Résultat. « La durée de passage dans les entreprises ne fait que se réduire. Selon mon expérience, elle est de l’ordre de deux ans aujourd’hui. Mais bien sûr, certains secteurs sont plus touchés, notamment dans le domaine commercial, la communication ou le marketing », observe Adeline Lebon. Et qu’ils souhaitent tenter de retenir certains collaborateurs ou anticiper la transition liée à leur départ, les managers ont tout intérêt à prendre en considération les signaux faibles.

Baisse de motivation, isolement, activité intense sur les réseaux sociaux professionnels… tous ces indices peuvent traduire un désengagement et un désir de quitter l’entreprise. Mais c’est leur accumulation qui doit faire réagir, nuance Adeline Lebon. Et l’entreprise doit « concentrer son temps et ses moyens sur les salariés qui ont de la valeur, les collaborateurs clés qui ont une expertise particulière ou occupent un poste stratégique ».

Comment ? Via la reconnaissance, l’augmentation de salaire, l’évolution de carrière, la proposition de projets… auxquels des entretiens réguliers peuvent contribuer. La responsable du Pôle recrutement du cabinet Corinne Cabanes & associés suggère également d’avoir recours à des tests qui permettent d’évaluer les leviers de motivation de ses collaborateurs, par définition variables d’une personne à l’autre. Cela permet ensuite de s’adapter, mais attention tout de même à ne pas en faire de trop. Fidéliser ne doit pas se faire au prix de la performance de l’entreprise.

Vous avez des questions, souhaitez nous confier une mission ? Contactez-nous

A découvrir également, nos derniers cas clients, conseils, actualités…

Leave your thought here