Blog

La promotion au féminin ou la tentation du sabordage…
A la Une, Gestion de carrière

La promotion au féminin ou la tentation du sabordage…

La dirigeante du cabinet Corinne Cabanes & Associés accompagne depuis longtemps de nombreuses femmes dans leur évolution professionnelle. Et note qu’elles sont toujours confrontées à des problèmes de légitimité. Une forte pression en plus, pour les plus jeunes…

« Lorsqu’une femme obtient une promotion, elle a encore très souvent du mal à prendre le pouvoir », observe avec regret la dirigeante du cabinet spécialisé en ressources humaines, Corinne Cabanes & Associés. Lorsqu’un homme y voit la reconnaissance de ses mérites, la femme resterait victime du syndrome de l’imposture. « Les choses ont malheureusement peu évolué », note Corinne Cabanes. « Nombreuses sont celles qui se mettent alors une énorme pression sous prétexte que ce serait « la chance de leur vie », l’occasion de montrer qu’elle peuvent tout gérer… et elles foncent alors tête baissée. »

Une implication « corps et âme » qui les expose à de nombreux risques. « Le premier consiste à vouloir tellement démontrer qu’elles sont à la hauteur, qu’elles savent faire, qu’elles en oublient d’être attentives à la façon dont elles font les choses. Or, est-ce en adéquation avec la manière dont fonctionnent les autres collaborateurs, les process et codes de leur entreprise ?… Si tel n’est pas le cas, elles risquent tout simplement d’échouer dans leur nouveau poste. Le fait d’être très entreprenante est par ailleurs souvent perçu comme une marque d’agressivité, ce qui ne manque pas de générer une certaine défiance de la part des équipes. Et de ce fait, un isolement… »

Le pouvoir mais pas la guerre

Corinne Cabanes qui a coaché et accompagné de nombreuses femmes au cours de sa carrière, les incite ainsi, comme tout autre personne promue, à prendre le temps « d’observer le terrain », de comprendre les interactions entre services et salariés. « Il ne s’agit pas de chercher à faire plaisir à tout prix, mais de s’adapter afin d’être ensuite en mesure de fédérer tout le monde autour des objectifs de sa mission. De prendre en considération également qu’en tant que femme, on possède une sensibilité différente, et que celle-ci est une force, un atout. Je note, à ce titre, que les femmes ont tout intérêt à travailler davantage leur bienveillance dans la sphère professionnelle. »

Si les femmes semblent certes toujours éprouver des difficultés à s’emparer du pouvoir, elles seraient en revanche bien plus enclines à faire… la guerre ! « C’est particulièrement sensible chez la génération des 35/40 ans qui veulent tout et se battent pour être les meilleures professionnelles, les meilleures épouses, les meilleures maîtresses, les meilleures mères… Une posture évidemment intenable qui génère, au mieux, des frustrations, au pire, des dépressions, mais reste dans tous les cas très difficile pour ces femmes, mais aussi leur entourage personnel et professionnel, et qui est bien sûr, voué à l’échec.

Il y a des moments pour tout, et donc aussi des moments propices pour accepter une promotion et en faire un levier de son évolution. »

Une question à nous poser, besoin d’être accompagné(e) ? Contactez-nous !

A découvrir également, nos derniers cas clients, conseils, actualités…

Leave your thought here