Blog

Entretien d’évaluation mode d’emploi
A la Une, Gestion de carrière

Entretien d’évaluation mode d’emploi

La fin d’année approche et, avec elle, les traditionnels entretiens annuels d’évaluation. Une « tannée » pour certains, un exercice inutile pour d’autres… Et pourtant. 

Moment d’échange privilégié avec sa hiérarchie (ne serait-ce que de par sa durée, généralement comprise entre une et deux heures), l’entretien annuel d’évaluation offre une opportunité unique de prendre du recul. De faire le bilan de l’année écoulée, et de se projeter. Pourvu d’être bien préparé.

Visionnez « retour vers le futur »

Le premier écueil est certes de se rendre au rendez-vous sans avoir pris le temps de  réfléchir à ses réalisations, ses réussites, ses échecs éventuels… C’est en effet sur cette base que va reposer une partie de votre entretien. Sur cette base également que votre N+1 va évaluer votre travail, vos performances, votre relationnel, etc. Il est ainsi fortement conseillé de procéder à son auto-évaluation avant le rendez-vous (une « grille » est parfois fournie en amont par l’employeur). Le meilleur moyen d’anticiper aussi des pistes d’amélioration ou d’évolution. En bref, de revenir sur le passé pour mieux anticiper l’avenir.

Adoptez « la positive attitude »

Que vous soyez confiant(e) ou anxieux(se), le Jour J, n’oubliez pas de rester positif(ve), constructif(ve) et professionnel(le) ! Que vous ayez ou non atteint vos objectifs, que vos relations avec votre supérieur soit bonnes ou non, l’échange doit rester courtois et  respectueux. Si des reproches vous sont formulés, restez force de propositions et suggérez des solutions. Si vous rencontrez des difficultés, parlez-en mais en restant bienveillant envers vos collègues.

Dressez « la liste de vos envies »

Formation, promotion, revalorisation salariale… l’entretien annuel d’évaluation est par ailleurs un moment propice pour faire part de vos souhaits… à condition de rester cohérent(e) ! Vous devez posséder les bons arguments pour justifier vos demandes. Exit donc la promo ou la négo si vous n’avez par exemple pas atteint vos objectifs. Inutile également de prétendre à une formation qui n’aurait aucun lien avec votre fonction actuelle ou une possible évolution. Et gare au déballage soudain de revendications qui prendraient par surprise et à froid votre responsable hiérarchique ! La démarche aurait alors toutes les chances d’être contreproductive.

Restez « smart »

L’entretien se termine généralement par la définition des objectifs pour l’année à venir. Des objectifs que vous allez fixer avec votre N+1. Des objectifs qui doivent être « smart », autrement dit : spécifiques, mesurables, ambitieux, réalistes et temporellement définis. C’est en effet à l’aune de cette « feuille de route » que vous serez évalué(e) l’année prochaine… A ce propos d’ailleurs, rappelons qu’une  bonne collaboration repose sur des discussions et des feedbacks très réguliers avec son N+1. Ce qui est abordé au moment de l’entretien annuel doit donc être conforme à ce qui a été discuté au cours des derniers mois.

Et s’il constitue le point d’orgue des interactions de l’année, il ne doit pas le moment unique…

Des conseils pour vous préparer ou pour conduire vos entretiens annuels d’évaluation ? Contactez-nous !